Dans le cadre des 4e rencontres du trad que nous organisons à La Roue des Arts, nous avons travaillé cette année autour du violon et d'esthétiques différentes. Nous avons d'abord eu le plaisir de rencontrer Christian Lemaître. Nous sommes aujourd'hui en train de travailler "à la manière de" Diafonik.

Le duo Diafonik, constitué de Yann Madec au traitement sonore et électronique et de Pierre Stephan au violon, construit une musique mêlant improvisation, écriture et archives sonores collectées en Bretagne dans les années 1950. Pour le duo, il s’agit d’un acte de lecture, d’un passage d’un régime sonore à un autre, d’une expression sensible à partir de chants traditionnels pris comme matériaux. Ce transfert prend pour titre “ Diafonik ” : ce terme désigne au sens propre les interférences de sons qui ont parfois lieu à la lecture de deux pistes d’une bande magnétique. Le projet prend donc ce mot au sens premier puisque les chants collectés ont été enregistrés sur bandes magnétiques, mais il le nourrit aussi d’un sens métaphorique : il en fait un jeu d’échanges entre la musique et les sons du fonds sonore traité et la musique que les musiciens développent par leur composition en laissant la place à des traces issues du fonds sonore traité.

Pour les élèves, ça veut dire nouveaux outils : l'ordinateur, les micros, la prise de son, les archives, ça veut dire aussi recherche d'archives, questions sur le collectage (quoi, qui, comment, où, pourquoi), ça veut dire aussi regard différent sur les archives.

Belles rencontres.

 

 

 

 

 

Comments are now closed for this entry